Vaccinations

Grippe -  A(H1N1)pdm09

  • Actualisation des recommandations d'utilisation des antiviraux en période de circulation du virus A(H1N1)pdm09 
    Haut Conseil de la Santé Publique - Avis du 13 décembre 2011

    Extrait de l'avis du HCSP

    Femmes enceintes :
    La grossesse est un facteur de risque en elle-même pour la grippe à virus A(H1N1)pdm09, et surtout à partir du deuxième trimestre. Les autres facteurs additionnels de risque de grippe grave de la femme enceinte sont présentés en annexe complémentaire 1.2.
    En présence d’un syndrome grippal, la mise sous traitement antiviral curatif par oseltamivir6 est recommandée, quel que soit le trimestre de grossesse. La présence d’une gêne respiratoire importante nécessite une consultation hospitalière avec prise en charge obstétricale concomitante.
    Ces recommandations s’appliquent quels que soient les antécédents vaccinaux contre la grippe de la patiente.

Mesures d'accompagnement :
 Le respect des mesures barrière (isolement pendant la phase symptomatique si possible, lavage des mains et port d'un masque chirurgical pour le cas index) doit être rappelé.
 Devant tout cas suspect, la recherche de personnes à risque (cf. annexe complémentaire 1.2) parmi l'entourage du cas est recommandée au cours de la consultation.
 Dans tous les cas, le médecin explique au patient (pour les enfants, à la personne qui en est responsable) qu'il est important de le recontacter ou d'appeler un service d'urgences en cas d'aggravation de son état. Il lui remet la fiche « Recommandations aux personnes malades » téléchargeable sur le site du ministère chargé de la santé7.
 Cas particulier de l'allaitement : une femme suspecte de grippe peut continuer à allaiter son enfant tant que son état et celui du nourrisson le lui permettent et sous réserve du respect des mesures barrière.

Téléchargez l'avis du HCSP



HPV - papillomavirus 


Rubéole

Source : INVS - Institut National de Veille Sanitaire - BEH n°34 - Août 1998

Dépistage obligatoire de la rubéole
[Décret n°92-143 du 14 février 1992]

En l'absence de document écrit permettant de considérer l'immunité comme acquise, une sérologie de la rubéole doit être faite chez la femme :

  • lors de l'examen prénuptial 
  • lors du premier examen prénatal qui doit avoir lieu avant la fin du 3ème mois de grossesse (obligatoire)

Source  Avis du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France
- BEH 1998 n°15

Vaccination

  • à partir de 12 mois
    vaccination associée rougeole-oreillons-rubéole (1ère dose)
  • entre 3 et 6 ans*
    seconde vaccination rougeole-oreillons-rubéole (2ème dose)
  • entre 11 et 13 ans**
    vaccination associée rougeole-oreillons-rubéole (1 dose)
    rattrapage pour tous les enfants n'ayant pas été vaccinés quels que soient leurs antécédents vis-à-vis des 3 maladies
  • femmes jusqu'à 45 ans
    vaccination rubéole pour les femmes non vaccinées
    la sérologie préalable et post-vaccinale n'est pas utile. Il est nécessaire de s'assurer de l'absence d'une grossesse débutante et d'éviter toute grossesse dans les 2 mois suivant la vaccination, en raison du risque tératogène théorique.
    Si la sérologie prénatale est négative ou inconnue, la vaccination devra être pratiquée immédiatement après l'accouchement, avant la sortie de la maternité

Grippe saisonnière


Le Guide des vaccinations 2008 :

Le ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative, et l'INPES mettent aujourd'hui à la disposition des professionnels de santé le « Guide des vaccinations 2008 ». Elaboré par le Comité Technique des Vaccinations, l'AFSSAPS et l'InVS, il présente l'état des connaissances scientifiques les plus récentes sur la vaccination.

Un recueil complet des connaissances sur les vaccinations

L'objectif du Guide des vaccination 2008  est d'aider tous les professionnels de santé à enrichir et actualiser leurs connaissances dans un domaine qui a récemment évolué. En effet, l'augmentation du nombre de vaccins ainsi que les modifications du calendrier vaccinal ces dernières années peuvent rendre la politique vaccinale difficile à comprendre et à suivre.

Le calendrier vaccinal, la vaccination de populations spécifiques, les principes et les bases immunologiques, la mise sur le marché et les modalités de remboursement par l'assurance maladie ainsi que la politique vaccinale y sont notamment abordés.
Chaque type de vaccination est présenté, non sans avoir rappelé l'épidémiologie des maladies concernées. La recommandation du vaccin contre les infections à papillomavirus humains, la levée de l'obligation de primovaccination BCG des enfants, l'amélioration du taux de couverture vaccinale des enfants contre l'hépatite B ou la révision récente des recommandations concernant la vaccination anticoquelucheuse sont donc autant de sujets abordés dans le Guide des vaccinations 2008.

Ce guide fournit aussi de nombreux renseignements pratiques :

  • vaccins disponibles en France,
  • listes d'adresses (centres nationaux de référence,
  • centres régionaux de pharmacovigilance,
  • centres de vaccination contre la fièvre jaune et contre la rage),
  • textes officiels, sites Internet...
Un guide gratuit à l'attention des professionnels de santé

Le Guide des vaccination 2008 s'adresse à tous les professionnels de santé concernés par la vaccination : médecins généralistes, pédiatres, infectiologues, médecins de protection maternelle et infantile, médecins chargés de la promotion de la santé en faveur des élèves, médecins du travail... Il peut également être utile aux sages-femmes,infirmières et étudiants des filières médicales et paramédicales. Enfin, pharmaciens et professionnels du domaine sanitaire et social y trouveront les réponses aux questions que leur posent fréquemment les familles

Categories PRO: 
Top