Recommandations : Maltraitance

Maltraitance des enfants : y penser pour repérer, savoir réagir pour protéger

Avec 10% d'enfants victimes de maltraitance dans les pays à haut revenus, la maltraitance des enfants est un problème de santé publique majeur qui a des conséquences graves. Pour protéger la victime, le repérage précoce est décisif et permet de sauver des vies. Les professionnels de santé, parce qu'ils sont en contact régulier avec les enfants dès leur plus jeune âge, sont en première ligne pour détecter un cas de maltraitance et le signaler aux autorités compétentes. A l'approche de la Journée internationale des droits de l'enfant, la HAS publie aujourd'hui une recommandation pour sensibiliser les médecins au repérage et au signalement de la maltraitance.

Cette fiche mémo concerne les enfants maltraités comme ceux en risque de l'être. Elle est dans la continuité des travaux déjà engagés par la HAS sur la question des violences interpersonnelles et de leur impact sur la santé.

Plus de 80 % des mauvais traitements sur un enfant sont infligés au sein de la famille. La maltraitance est caractérisée par son début précoce et sa chronicité.

La difficulté et la complexité des situations, ainsi que le fort sentiment d'isolement du professionnel, expliquent la nécessité de mettre à la disposition des professionnels des informations claires et précises pour les aider dans le repérage des violences chez l'enfant et la conduite à tenir pour protéger l'enfant.

 

 

   

Le syndrome du bébé secoué (SBS) est un sous-ensemble des traumatismes crâniens infligés ou traumatismes crâniens non accidentels, dans lequel c'est le secouement, seul ou associé à un impact, qui provoque le traumatisme crânien.
Il survient la plupart du temps chez un nourrisson de moins de 1 an.

Chaque année, 180 à 200 enfants seraient victimes, en France, de cette forme de maltraitance ; ce chiffre est certainement sous-évalué.
La méconnaissance du diagnostic expose au risque de récidive.

Recommandation

Audition publique - Haute Autorité de Santé - Validation mai 2011

Le syndrome du bébé secoué est un traumatisme crânien infligé par secouement. Il est observé chez des nourrissons de moins de 1 an, souvent moins de 6 mois. Les symptômes ne sont pas spécifiques et d'importance variable. Les conséquences sont graves : décès, séquelles neurologiques. Le taux de récidive du secouement est élevé, estimé à plus de 50 % des cas, ce qui souligne l'importance de reconnaître le syndrome et de prévenir la récidive. Les objectifs de cette audition publique étaient :

  1. d'améliorer la reconnaissance du syndrome du bébé secoué par les professionnels de santé et d'en préciser la démarche et les critères diagnostiques ;
  2. d'identifier les mécanismes lésionnels possibles ;
  3. de préciser la conduite à tenir pour protéger le nourrisson.

 

Recommandation
Recommandations de la commission d'audition

Rapport d'orientation de la commission d'audition

 

Critères diagnostiques

Critères diagnostiques, selon les lésions observées, de traumatisme crânien infligé par secouement chez un enfant de moins de 1 an après élimination des diagnostics différentiels.

Audition Publique « Syndrome du bébé secoué, quelle certitude diagnostique, quelles démarches pour les professionnels » 2011.
Organisée avec le soutien méthodologique de la HAS, par la Société Française de Médecine Physique et de Réadaptation (SOFMER).
Iconographie : Société Francophone d'Imagerie Pédiatrique et Prénatale (SFIPP).

 

Vidéos

Pour les professionnels
 

Toutes les vidéos des interventions lors de l'Audition Publique
SBS : quelle certitude diagnostique, quelles démarches pour les professionnels ?
SOFMER Audition Publique - Lyon, 14 octobre 2009

Dr Mireille Nathanson - co-présidente de la Commission d'audition pédiatre, spécialiste des questions de maltraitance
Quels sont les critères diagnostiques qui permettent d’identifier un bébé secoué?

Que doit faire un médecin lorsqu'il repère un bébé qui a peut-être été secoué ?

Fabienne Quiriau - co-présidente de la Commission d’audition, directrice générale - Convention Nationale des Associations de Protection de l’Enfant (CNAPE)
Face à un syndrome de bébé secoué, quelles sont les recommandations pour les professionnels ?

Pour les parents

  Pourquoi secouer un bébé est-il un acte si grave pour la santé de l'enfant ? Comment faire lorsque l'on est excédé par les pleurs de son bébé ? Le Dr. Anne-Laurent-Vannier informe de jeunes parents.
Bébé secoué : Ce que savent les jeunes parents

Bébé secoué : Les réponses du médecin

  Question au Dr. Anne Laurent-Vannier, chef du service de rééducation des pathologies neurologiques acquises de l'enfant, hôpitaux de Saint-Maurice.
Pourquoi avoir mis en place une campagne d’information sur les pleurs du nourrisson et le syndrome du bébé secoué auprès des jeunes parents
Categories PRO: 
Top