Gastro-entérite aiguë du nourrisson

La gastro-entérite aiguë du nourrisson est une pathologie le plus souvent bénigne, mais attention elle peut-être potentiellement mortelle par déshydratation aiguë.

Il faut donc apprécier la gravité d'une GEA,
éliminer les diagnostics différentiels devant une diarrhée aigue.

La réhydratation orale et la réalimentation sont des éléments de la prise en charge.

E-learning : Diarrhée aigüe chez l'enfant

E-learning Université médicale virtuelle francophone, unf3s - Campus de Pédiatrie - Collège National des Pédiatres Universitaires (CNPU)

Cet item est important à mémoriser pour l'ECN et la pratique de tout médecin

La diarrhée aiguë est définie comme l'émission brutale, depuis moins de 7 jours, de selles trop fréquentes (> 3/j ou > 6/j en cas d'allaitement maternel) ou trop liquides.

Cette symptomatologie résulte principalement de l'interruption du cycle entérosystémique de l'eau et d'un dérèglement des processus d'absorption et/ou de sécrétion des électrolytes (sodium avant tout).

La diarrhée aiguë liquidienne est la plus fréquente.

Elle est majoritairement d'origine virale. Des vomissements (gastroentérite) et une fièvre de degré variable sont souvent associés.

Le principal risque est la déshydratation aiguë qui survient particulièrement chez l'enfant âgé de moins de 5 ans. Sa prévention repose sur la compensation des pertes hydroélectrolytiques par la prescription de solutés de réhydratation orale (SRO) par voie orale ou entérale (sonde) en cas d'échec, ou d'une réhydratation IV dans les cas sévères ou en cas d'intolérance alimentaire totale.

Son risque secondaire est la dénutrition. Elle justifie le choix d'une renutrition précoce qui accompagne le traitement et la prévention de la déshydratation.

La diarrhée aiguë glairosanglante est plus rare.

Elle est majoritairement d'origine bactérienne. Elle peut être très fébrile. Des douleurs abdominales et d'éventuels signes neurologiques sont parfois au 1er plan (shigelloses).

Le principal risque est la dissémination bactérienne systémique. Une antibiothérapie est parfois prescrite selon le terrain, la symptomatologie et le germe identifié à la coproculture...

http://campus.cerimes.fr/media/campus/deploiement/pediatrie/enseignement/diarrhee_aigue/site/html/1.html

 

 




E-learning : La gastro-entérite aiguë du nourrisson

E-learning Univadis, un service de MSD
Professeur Patrick TOUNIAN : Chef du service de nutrition et gastro-entérologie pédiatriques - Hôpital Armand Trousseau - Paris

 

1. Introduction

La gastro-entérite aiguë du nourrisson est une pathologie le plus souvent bénigne, mais attention elle peut-être potentiellement mortelle par déshydratation aiguë. On déplore ainsi en France une vingtaine de décès par an, ce qui bien sûr est beaucoup trop, mais rien à côté du reste du monde puisqu' un enfant meurt de gastro-entérite toutes les quinze secondes sur notre planète.s

2. Comment apprécier la gravité d'une GEA ?

Comment apprécier la gravité d'une gastro-entérite aiguë ?

Tout d'abord, ce qu'il faut savoir c'est que cette gravité repose sur le risque de déshydratation aiguë et que ça se voit surtout avec les diarrhées virales. Avec les diarrhées bactériennes ou les vomissements seuls, le risque de déshydratation est extrêmement faible.
Alors comment on l'apprécie ? Sur trois éléments ...                               

3. Eliminer les diagnostics différentiels
4. Recherche de l'étiologie 
5. Prise en charge thérapeutique
6. Quelle surveillance au domicile ?
7. Quand adresser à l'hôpital ?
8. Des mesures préventives sont-elles  nécessaires ?
9. Place du vaccin contre le rotavirus
10. Cas particulier des diarrhées bactériennes

http://www.univadis.fr/e-learning/49/La-gastro-enterite-aigue-du-nourrisson

 

 



Les vaccins dans la prévention des diarrhées à rotavirus

Source Les vaccins dans la prévention des diarrhées à rotavirus : vaccins utilisés - Cochrane 14 novembre 2012
Authors: Soares-Weiser K, MacLehose H, Bergman H, Ben-Aharon I, Nagpal S, Goldberg E, Pitan F, Cunliffe N

L'infection à rotavirus est une cause fréquente de diarrhée chez les nourrissons et les jeunes enfants ; ses effets peuvent aller de troubles bénins à l'hospitalisation et au décès. Les infections à rotavirus provoquent environ un demi-million de décès par an chez les enfants de moins de cinq ans, principalement dans les pays à faibles et moyens revenus. Depuis 2009, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande d'inclure un vaccin contre le rotavirus dans tous les programmes nationaux de vaccination.

Cette revue évalue un vaccin antirotavirus monovalent (RV1 ; Rotarix, GlaxoSmithKline Biologicals) et un vaccin antirotavirus pentavalent (RV5 ; RotaTeq, Merck & Co., Inc.). Ces vaccins ont été évalués dans plusieurs essais de grande envergure et sont autorisés dans de nombreux pays. Nous n'avons trouvé aucun essai du vaccin au rotavirus d'agneau de Lanzhou (LLR ; Lanzhou Institute of Biomedical Products), qui est utilisé uniquement en Chine. La revue inclut 41 essais totalisant 186 263 participants ; tous les essais comparaient un vaccin contre le rotavirus à un placebo. Les vaccins testés étaient le RV1 (29 essais totalisant 101 671 participants) et le RV5 (12 essais totalisant 84 592 participants). Les essais se sont déroulés dans un certain nombre d'endroits à travers le monde.

http://www.cochrane.org/fr/CD008521/les-vaccins-dans-la-prevention-des-diarrhees-a-rotavirus--vaccins-utilises

 

 

Categories PRO: 
Top