Les produits de la fumée de la cigarette et du narguilé

Les produits de la fumée de cigarette
passent dans le sang de la mère
et se retrouvent ensuite
dans la circulation sanguine de l'enfant

Source : Groupe de travail tabacologie Languedoc Roussillon

Les produits de la cigarette 

La fumée du tabac contient plus de 4 000 substances
dont certaines sont irritantes, toxiques ou cancérigènes.

Ce sont tous ces produits que vous donnez à votre bébé
à chaque fois que vous fumez

Substances cancérigènes
connues

 

 

- Naphthylamine
- Pyrène
- Uréthane
- Cadmium
(utilisé dans les batteries)

- Dibenzacridine
- Benzopyrène
-Toluidine
- Chlorure de vinyle

(utiisé dans les matères plastiques)

- Acétone ( dissolvant)
- Acide cyanhydrique (était employé dans les chambres à gaz)
- Amoniac (détergent)
- Méthanol (carburant pour fusée)
- Arsenic (poison violent)
- Naphtalène (antimite)
- Nicotine (utilisé comme herbicide et insecticide)
- Monoxyde de carbone (gaz d'échappement)
- Phénol
- Butane
- Polonium 210 (élement radioactif)
- DDT (insecticide)
 

Le Placenta constitue une zone d'échange entre la circulation sanguine de la mère et celle du bébé. Les substances nutritives ou toxiques le traversent, de même que l'oxyde de carbone, présent dans la fumée de cigarette. Tout au cours de son développement, le bébé d'une mère fumeuse :

  • est pollué par des substances toxiques
  • souffre par manque d'oxygène et par manque d'éléments nutritifs.

 

La nicotine est-elle nocive ?

C'est un poison violent qui diminue l'apport de sang au fœtus

La nicotine entraîne une contraction des artères utérines et placentaires de la mère, pour le fœtus cela signifie :

Une accélération de son rythme cardiaque et une augmentation de sa tension artérielle pendant plusieurs minutes lors de la prise de chaque cigarette.
Un ralentissement de la croissance de ses poumons.
Une diminution des apports en nutriments et en oxygène.

C'est donc un bébé qui se développe moins vite

 

Quelle est l'action des métaux lourds sur le bébé ?

Les métaux lourds comme le cadmium :

  • semblent favoriser l'apparition de cancers,
  • altèrent le développement pulmonaire

 

L'oxyde de carbone (CO), qu'est ce que c'est ?

C'est un gaz hautement toxique produit par la combustion du tabac. Il prend la place de l'oxygène dans le sang

A chaque cigarette fumée par la mère, la moitié de l'oxyde de carbone produit se retrouve dans la circulation du fœtus, (la fumée d'une cigarette produit 15 à 20 millilitres de CO dont 7 à 9 se retrouvent dans la circulation du fœtus).

Le rôle de l'oxyde de carbone (CO) : 
images CHU Montpellier

  • Il entraîne une chute d'oxygène, (hypoxémie), chez le fœtus.
  • Il altère la membrane qui tapisse l'intérieur des artères du bébé.

Des expériences chez l'animal montrent que l'inhalation de la fumée d'une cigarette entraîne une diminution de 30% de l'oxygène du fœtus pendant une heure.


Les additifs du tabac

Source : http://www.stop-tabac.ch :
L'ingénierie de la cigarette et la dépendance à la nicotine

Comment vous rendre "plus accroc à la cigarette"

  • Certains additifs sont utilisés pour produire des cigarettes qui délivrent
    des niveaux élevés de nicotine «libre», ce qui en augmente le caractère
    addictif.
     Des composés ammoniaqués peuvent jouer ce rôle en augmentant l'alcalinité de la fumée.
     
  • Des additifs sont utilisés pour améliorer le goût de la fumée de tabac,
    de manière à rendre le produit plus attractif pour les consommateurs.
    Bien qu'apparemment inoffensif, l'ajout d'arômes qui rendent la cigarette plus «attractive» ou plus «acceptable» constitue en lui-même un sujet de préoccupation.
     
  • Des édulcorants ou du chocolat peuvent rendre les cigarettes plus
    acceptables pour des enfants ou pour des personnes qui essaient leur
    première cigarette.
     L'eugénol et le menthol anesthésient la gorge, de
    sorte que celui qui fume ne ressent pas l'irritation de la fumée.
     
  • Des additifs tels que le cacao peuvent être utilisés pour dilater les
    voies respiratoires, permettant à la fumée de pénétrer plus facilement
    et plus loin vers les poumons
    , ce qui expose l'organisme à plus de
    nicotine et à des niveaux plus élevés de goudrons.
     
  • Certains additifs sont toxiques ou addictifs, soit par eux-mêmes soit en
    association. Lorsque les additifs brûlent, les produits de combustion
    qui se forment peuvent être toxiques ou pharmaco-actifs.
     
  • Des additifs sont utilisés pour masquer l'odeur et la visibilité de la
    fumée «ambiante» ou «passive» (celle qui s'échappe latéralement), ce
    qui rend plus difficile de s'en protéger et discrédite l'idée que fumer
    en public est un acte antisocial, sans pour autant que les risques réels
    de la fumée passive soient diminués.

Le Narguilé

Source : Midi Libre, 18 août 2006 - article sélectionné par le CIRDD de Montpellier

Les salons de thé qui proposent de fumer le narguilé sont nombreux et à la mode à Montpellier.
Le premier à offrir cette pratique à ses clients l'a fait il y a déjà 6 ans : le narguilé ou shisha, pipe à eau orientale, se fume de manière particulière « avec un parfum de convivialité (...) préambule à un voyage aux mille senteurs » : fraise, réglisse, cerise, pomme, ... ont beaucoup de succès.

Cependant, un spécialiste en pneumologie du CHU de Montpellier alerte les usagers sur la toxicité de la shisha, car bien que l'eau adoucisse les effets de l'inhalation, le taux de monoxyde de carbone aspiré à partir du narguilé est 300% supérieur à celui d'une cigarette, et sa fumée contient goudron, plomb, arsenic entre autres produits nocifs.

Le Pr Philippe Godard estime le narguilé
« désastreux pour la santé ».

lire aussi: Tout ce que vous ne savez pas sur la chicha?

Top