Le tabac : effets sur le foetus

20 cigarettes par jour, c'est une perte de 1/6 du poids.
Pour un enfant dont le poids serait de 3 kilos,
c'est 400 grammes en moins !

Trois organes sont essentiellement touchés
dans leur développement :
le cerveau, le cœur et les vaisseaux, les poumons.


Source : Groupe de travail tabacologie Languedoc Roussillon  - 09/05

Qu'est ce qui se passe quand je fume pendant la grossesse ?

Je risque :

  • Un retard de développement du bébé
  • Un accouchement prématuré
  • Et dans tous les cas une diminution du poids de mon bébé à la naissance.
  • Une mort subite de l'enfant après la naissance

Les risques sont proportionnels au nombre de cigarettes fumées par jour.

  • Le tabagisme passif ou fumer 5 cigarettes par jour diminue le poids de 100 grammes en moyenne
  • Fumer de 6 à 20 cigarettes le diminue de 150 à 300 grammes
  • Fumer 20 cigarettes entraîne une diminution du poids de naissance de 400 grammes, voire plus.

A quoi correspond cette diminution de poids à la naissance ?

Différents tissus sont touchés et plus particulièrement :

  • le cerveau :
    La taille et le périmètre crânien du bébé sont touchés de façon proportionnelle à la perte de poids.
    Cette diminution du périmètre crânien traduit une souffrance du cerveau.
    De nombreuses publications confirment que chez les enfants nés de mères fumant 20 cigarettes/jour et plus, on peut constater plus tard des troubles de l'intelligence et du comportement qui sont maintenant démontrés, à type de retard scolaire et d'hyper activité.
     
  • les poumons :
    Le tabac lèse le poumon du fœtus.
    Il entrave sa croissance. Les bronches sont rétrécies, le volume du poumon est diminué, ce qui est prouvé par des mesures de la fonction respiratoire chez le nouveau né de mère fumeuse. Cette diminution est définitive.
     
  • le cœur et les vaisseaux :
    On a constaté, au microscope, des lésions des parois des artères et des veines.

 


Source : Conférence de consensus " Grossesse et tabac" du 7 et 8 octobre 2004 :texte des recommandations

Il existe un lien de causalité (association statistiquement significative, relation dose - effet, réversibilité à l'arrêt, mécanisme physiopathologique pour expliquer l'effet) entre le tabagisme maternel pendant la grossesse et la survenue de :

  • troubles de la fertilité masculine et féminine ;
  • Grossesse Extra Utérine ;
  • Avortements spontanés ;
  • Anomalies du déroulement de la grossesse (prématurité, RCIU, HRP, RPM, mort fœtale in utero).

L'émergence de connaissances de plus en plus nombreuses sur le rôle du tabac chez la femme enceinte souligne l'importance non seulement de l'intoxication active et/ou passive de la femme, mais également de celle du compagnon.

D'où la nécessité d'une prise de conscience par tous les intervenants de santé et par les couples des bénéfices de l'arrêt du tabac, de préférence avant la conception ou du moins le plus rapidement possible au cours de la grossesse.

Top