Vos questions

 Votre enfant vient d'avaler un corps étranger, il s'étouffe : que faire ?

Votre enfant ne peut plus respirer ni tousser car il s'asphyxie avec un objet. (petit jouet ou aliment)
En fonction de son âge, il faut rapidement pratiquer une des deux manoeuvres suivantes qui permettent d'expulser un corps étranger dans la gorge...

Pour les petits (moins de 5 ans) : La manoeuvre Mofenson

La manœuvre de Heimlich pour les enfants plus grands et les adultes

 


Que faire en cas de morsure par un chien ?

Laver abondamment la plaie à l'eau et appliquer un antiseptique.
Consultez immédiatemnt un médecin qui precrira des antibiotiques pour éviter le risqueinfectieux important.
Dans tous les cas, vérifiez auprès du propriétaire que l'animal en cause est correctement vacciné contre la rage. S'il s'agit d'un chien errant, il faur le capturer et le faire surveiller par un vétérinaire.
Source : Info santé n°272 - février 2004


Certaines plaies saignent plus que d'autres ?

C'est le cas notamment des plaies du cuir chevelu, front, arcade sourcilière, car de nombreux vaisseaux sanguins sont présents. Un pansement compressif suffit.
Source : Info santé n°272 - février 2004


Les brûlures électriques et chimiques sont-elles moins dangereuse ?

Non. La majorité des lésions dues à une brûlure électrique étant internes et donc invisibles, il est impossible d'en prédire la gravité. Un avis médical s'impose de même que pour les brûlures chimiques.
Source : Info santé n°272 - février 2004


Cicatrisation : quel pansement ?

Contrairement à une idée reçue, une plaie cicatrise mieux et plus vite en milieu humide qu'en milieu sec. Il ne convient donc pas de laisser sécher une plaie à l'air libre car la cicatrisation sous la croûte est plus lente. C'est le rôle du pansement.

Demandez à votre pharmacien le pansement qui convient à la plaie que vous devez protéger : Il existe de nombreux types de pansements répondant aux différentes phases de la cicatrisation. Il vous indiquera le mode d'utilisation de chacun d'eux. 

  • Hydrocolloides  : à utiliser plutôt sur les plaies exsudatives
  • Hydrogels : gels que l'ont place plutôt sur les plaies sèches.
  • Films de polyuréthane : film transparents maintenant le climat humide tout en étant perméable à la vapeur d'eau pour éviter la macération.
  • Alginates : forment un gel avec l'exsudat de la plaie.
  • Pansements au charbon : pour les plaies sales et malodorantes.
  • Tulles : mailles souvent recouvertes de vaseline, paraffine, voire d'antibiotiques ou d'antiseptiques.
Top