Les risques d'une naissance prématurée

Toute femme enceinte doit apprendre avec le médecin ou la sage-femme à reconnaître les contractions et consulter sans tarder en cas de suspicion de fissuration ou de rupture de la poche des eaux, même sans contractions.

En fin de grossesse, éviter les voyages longs et fatigants.

(Source : le livre bleu)

LES RISQUES

Certains risques d'accouchement prématuré sont prévisibles lorsque la future maman a :

- déjà accouché prématurément,
- une anomalie organique de l'utérus diagnostiquée en consultaiton,
- un travail pénible (de nuit notament...)
- des déplacements longs et pénibles,
- une situation familiale difficile (seule  et/ou avec des enfants)
- une situation sociale défavorable (logement en étage sans ascenseur...)
- ...
 

LES MESURES

En cas de risque de prématurité, un certain nombre de mesures doivent être prises :

- une surveillance médicale renforcée (plus de visites chez le gynécologue)
- des visites régulières d'une sage-femme à domicile (voir avec la PMI de votre secteur),
- le repos  qui peut être partiel (changement de poste de travail, arrêt de travail, suppression des trajets, aménagement des horaires de travail...),
- le repos complet au lit en permanence parfois nécessaire selon l'avis du médecin (voir avec la CAF de votre secteur pour obtenir l'aide d'une travailleuse familiale),
- l'hospitalisation et le recours aux médicaments permettent de prolonger la grossesse de quelques jours ou semaines.
 

En savoir plus sur :

- Béance du col de l'utérus

En cas de contractions entrainant un raccourcissement du col utérin ou une ouverture, on procède à un cerclage du colpour éviter les risques d'une naissance prématurée.

- Placenta bas inséré ou placenta praevia

Un placenta bas-inséré ou placenta praevia est un placenta implanté sur la partie inférieure de l'utérus.

C'est au cours de l'examen échographique que le médecin repérera la position du placenta.

Un placenta praevia diagnostiqué implique le repos maximum et une surveillance médicale étroite.

- Rupture prématurée des membranes

La gravité de la rupture prématurée des membranes est fonction de l'âge gestationnel.

La rupture prématurée des membranes (rupture avant le début du travail) concerne 5 à 10 % des grossesses.

Ses facteurs de risque sont les mêmes que ceux de la prématurité spontanée à membranes intactes.

Les infections génitales constituent l'une des principales étiologies. 

 

Source : Info du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français

Top