Le siège auto

Il est indispensable que votre enfant prenne l'habitude de voyager attaché
et ceci dès son plus jeune âge et quelle
que soit la distance à parcourir.

 

Seuls des dispositifs agissant par retenue (même principe que celui de la ceinture de sécurité) sont homologués. Ces dispositifs protègent l'enfant en :

  • évitant l'éjection (lors d'un choc à 50 km/h, un enfant de 30 kg, projeté en avant, devient une masse de 500 kg qui, sans système de retenue, est impossibleà neutraliser),
     
  • contrôlant le mouvement du corps au moment du choc,
     
  • répartissant les efforts sur les parties résistantes du corps. En aucun cas, les barres d'appui et les filets dits de « sécurité » ne peuvent être considérés comme assurant la sécurité des enfants.

 


 

 

 - Homologation

Depuis 1995, pour être homologués, les dispositifs de retenue doivent être conformes :

  • au marquage CE, seuls autorisés à la vente et conformes aux exigences du règlement européen ECER 44 et à son dernier amendement.
     
  • En France, l'estampille devant figurer sur le dispositif se présente ainsi (voir photo):
     
  • Il faut noter que les systèmes de retenue homologués par d'autres Etats membres de la Commission Européenne peuvent être utilisés dans les véhicules circulant en France.
     
  • La mention "universel" signifie que les sièges peuvent s'adapter à toutes les places d'un véhicule.
     
  • Depuis 1995, la sangle d'entrejambes a été intégrée suite à la proposition de la France, consécutive à un avis émis par la Commission de la Sécurité des Consommateurs. La sangle évite que l'enfant glisse sous le harnais / phénomène de « sous-marinage ».
     
  • S'agissant de la fonction de portage des sièges auto (pour les enfants jusqu'à 13 kg) il existe désormais une norme française spécifique : XP S 54-046 de juin 2005.

 

 

 - Les conseils et précautions principales à respecter

 

  • Tenez compte dans votre choix de vos contraintes personnelles, par exemple, de la nécessité d'utiliser le dispositif dans des voitures différentes. Utilisez le dispositif à chaque trajet, de jour comme de nuit.
  • Avant d'acheter, vérifiez que la ceinture de sécurité de votre véhicule est suffisamment longue pour fixer le dispositif sur le siège. En cas de doute, adressez-vous au vendeur.
     
  • Utilisez correctement le dispositif conformément à la notice d'utilisation : attachez toutes les sangles aux points d'ancrage des ceintures arrières, fixez complètement le filet anti-éjection des lits-auto qui doivent être installés le long du siège arrière, perpendiculairement à la route. Cette opération est parfois complexe et délicate. En cas de doute, demandez l'aide d'un professionnel.
     
  • Il ne faut pas utiliser de dispositifs anciens (antérieurs, notamment, à 1985) car les sangles peuvent avoir vieilli, d'où un risque de rupture en cas de choc. Ils n'intègrent pas, non plus, les dernières améliorations techniques en matière de sécurité.
     
  • Si vous disposez d'un siège-auto qui s'adapte également à une poussette, ne laissez pas votre enfant dans le siège dans la même inclinaison. Une station prolongée dans la même position peut entraîner à terme des déformations posturales.
  • Ne placez pas de sièges-auto sur les chariots de supermarché en raison des risques de chute de votre enfant.

 

 


 Source : Commission de la Sécurité des Consommateurs - Le siège auto

 

 

 

 - Choisir le siège-auto : il existe plusieurs dispositifs de protection classés par groupe. 
 
  • Le groupe "0"
    Les dispositifs du groupe "0" concernent les enfants pesant moins de 10 kg.
    Ils s'utilisent dès la naissance (à la sortie de la maternité) jusqu'à 9 mois environ. N'ayant pas de musculature suffisamment développée pour rester assis, le bébé doit être transporté soit dans un siège auto dos à la route, soit dans un lit nacelle. 80 % des nourrissons installés dos à la route sortent indemnes d'un accident de voiture.

Les sièges dos à la route
Légers, faciles à transporter, ils sont très sûrs et très pratiques. Le bébé est transporté en position semi-allongée, dans une posture proche de celle du fœtus, maintenu dans son siège par un harnais muni d'une sangle d'entrejambe. Le dispositif est retenu à l'aide de la ceinture de sécurité 3 points, toujours à l'arrière ou directement sur le véhicule s'il est équipé du système ISOFIX (nouveaux modèles de voitures depuis 2006, tous véhicules neufs à partir de 2011).

Lisez attentivement la notice de façon à installer le siège correctement : faites particulièrement attention à ne pas trop incliner le siège, ce qui aurait pour conséquence de ne pas retenir suffisamment la tête de votre enfant. La ceinture de sécurité doit être placée au bon endroit de façon à arrimer solidement le siège à la voiture. A cet égard, le système ISOFIX est plus simple et plus sûr.
Bien entendu, le harnais doit être attaché de façon à éviter le risque d'éjection.

Les spécialistes sont unanimes pour dire que ce système est le plus efficace en cas de collision frontale, puisque les efforts dus au choc sont alors répartis sur l'ensemble du corps. C'est pourquoi nous vous conseillons de maintenir vos enfants dos à la route le plus longtemps possible.

Les lits-nacelles
Ils sont moins sûrs et moins pratiques que les sièges dos à la route. En cas de choc, la structure du lit est faible et la sangle qui passe sur l'abdomen du bébé risque de provoquer de graves lésions. Les lits nacelles sont déjà interdits dans plusieurs pays qui jugent le lit nacelle dangereux en cas de choc latéral. Comme ils doivent être installés transversalement sur la banquette arrière, ils condamnent deux places assises. La plupart d'entre eux se fixent par des sangles spécifiques sur les ancrages du véhicule, ce qui les rend difficilement maniables. L'enfant étant maintenu couché, ils ne peuvent guère être utilisés au-delà de 6 mois. Placez la tête du bébé à l'opposé de la portière la plus proche et, surtout, fermez le filet de protection.

  • Le groupe"0+"
    Il s'agit de sièges dos à la route pour des enfants de la naissance à 13kg.
    Les enfants sont transportés dans une position semi allongée. Ils s'installent de la même façon que les sièges du groupe 0 et permettent de transporter plus longtemps les enfants dos à la route, ce qui, est, rappelons-le, la façon la plus sûre de faire voyager les enfants.
     
  • Le groupe"1"
    Les équipements du groupe "1" ont vocation à protéger les enfants pesant entre 9 et 18 kg
    (âgés de 9 mois à 3 ou 4 ans environ). L'enfant est alors capable de se tenir bien assis. Ce système de retenue se fixe obligatoirement sur la banquette arrière, face à la route, maintenu par la ceinture trois points ou par le système Isofix.

Les sièges baquets face à la route
Ce sont les équipements du groupe "1" les plus répandus en France. Ils se placent face à la route, aux places arrières. Ces sièges à harnais s'utilisent généralement avec la ceinture 3 points mais certains modèles s'adaptent avec la ceinture 2 points de la place centrale. L'enfant est maintenu par un système de sangles

Les sièges à réceptacle ou "à table bouclier"
Ils sont efficaces, légers, facilement maniables. Ils assurent en outre un bon maintien latéral. La tablette peut servir à l'enfant pour jouer ou dessiner. Malheureusement, ils sont encore peu connus et rarement utilisés en France. Ils s'installent sur la banquette arrière. Ils ne possèdent pas de harnais : l'enfant et le siège sont retenus ensemble par la ceinture 3 points ou la ceinture 2 points de la place centrale.

Le savez-vous ? Sur autoroute, lors d'un accident l'éjection d'une personne est mortelle dans 9 cas sur 10.

  • Le groupe "0-1"
    Il s'agit de sièges mixtes ou évolutifs rassemblant les deux premiers groupes. Ils sont plus chers mais ils évitent l'achat de plusieurs équipements successifs. Ce sont des sièges baquets destinés aux enfants pesant moins de 18 kg, c'est-à-dire de la naissance jusqu'à 3 ou 4 ans environ. Les plus sûrs, encore peu présents sur le marché français, permettent d'installer l'enfant dos à la route, jusqu'à ses 18 kg. Ils peuvent être placés à l'arrière ou à l'avant (sauf s'il y a un air bag) et se fixent avec la ceinture 3 points. D'autres modèles s'installent dos à la route jusqu'à ce que le poids de l'enfant atteigne 9 ou 13 kg (dans ce dernier cas, il s'agit du groupe 0+). Ensuite, ils s'utilisent face à la route, exclusivement à l'arrière. Pratiques, ils peuvent parfois se régler en largeur.
    Un siège doit avant tout offrir le maximum de protection et de sécurité. Il faut tout de même envisager les autres éléments comme la facilité d'installation, le confort (épaisseur du rembourrage, appui-tête ou accoudoirs), le côté pratique (utilisation en dehors du véhicule, tissu déhoussable et lavable, possibilités d'inclinaison, bacs de rangement)...
  • Le groupe "2-3"
    Si le faible rembourrage des sièges ne gêne pas les petits, jusqu'à 4 ans, il peut être mal ressenti par un enfant plus grand. Préférez un réhausseur bien confortable.

Les réhausseurs
Ils servent à protéger les enfants pesant de 18 à 36 kg, soit de l'âge de 3/4 ans à 10 ans environ. Pour pouvoir se servir d'un réhausseur, l'enfant doit mesurer entre 61 et 71 cm, du haut de la tête à l'assise. En-deçà de 71 cm, ce dispositif doit être utilisé même si l'enfant a plus de 10 ans. Les réhausseurs sont simples, légers, peu onéreux et efficaces. Les dispositifs dotés d'un dossier et de repose-tête latéraux munis d'un guide-sangle de chaque côté de la tête (meilleur positionnement de la sangle diagonale) sont plus sûrs et plus confortables.

La mise en place, instantanée, se fait avec la ceinture 3 points exclusivement en faisant passer la sangle de bassin à plat sur la racine des cuisses et la ceinture diagonale sur le thorax (ni trop près du cou, ni trop éloignée vers l'extérieur de l'épaule).

Le réhausseur avec dosseret permet aux sangles de s'appuyer sur les parties solides du corps : l'épaule et le haut des cuisses. Il permet de réduire de 30% les risques de blessure grave. (Source Comité des Constructeurs Français d'Automobiles)

Les tables-boucliers ou réceptacles
Ils s'apparentent à ceux du groupe 1. Ces gros volumes placés devant l'enfant offrent une très bonne protection mais ne s'utilisent que jusqu'à l'âge de 6 ou 7 ans (15 à 25 kg). Ils s'installent à la place arrière centrale lorsqu'elle est équipée d'une ceinture 2 points.

Lisez le dossier complet du Centre européen de prévention des risques


 Source : Centre européen de prévention des risques - Le siège auto

Top