IHAB - Initiative Hôpital Ami des Bébés

IHAB - Initiative Hôpital Ami des Bébés

 

En savoir plus sur le label Initiative Hôpital Ami des Bébés
 

Le programme Ami des Bébés est basé sur :

       - La formation du personnel

- L'organisation des soins
- Le soutien parental Le programme est constitué d'une série de recommandations qui s'inscrivent dans une éthique de santé publique. Il repose sur 3 trois grands principes fondamentaux auxquels se rajoute le respect d'un Code international soucieux de protéger l'allaitement maternel et d'encadrer la commercialisation des préparations pour nourrissons.

LES RECOMMANDATIONS

       - Les premières recommandations (1-3) constituent les fondations du programme :

- L'engagement du service dans la démarche est affiché, visible par tout le monde,
- La formation de tous les professionnels de santé, est la pierre angulaire du programme
- L'information des futurs parents, notamment sur les bienfaits et la pratique de l'allaitement maternel leur permet de faire un choix éclairé concernant l'alimentation de leur enfant.

       - Les autres recommandations (4-9) décrivent les règles de bonnes pratiques recommandées après la naissance :

- Le contact « peau à peau » : aussitôt après la naissance il sera proposé à la mère de garder son nouveau-né en contact « peau contre peau » durant un temps prolongé -de reporter à plus tard les soins de toilette ou des gestes médicaux non urgents.
- La proximité mère et bébé : il sera conseillé à la mère de garder son enfant 24h/24 avec elle.
- Les mères qui allaitent seront accompagnées pour permettre le bon démarrage de l'allaitement pendant le séjour à la maternité.
- Les mères qui n'allaitent pas bénéficieront de la même attention et d'une information individualisée répondant à toutes les questions relatives à l'utilisation des substituts de lait maternel.

       - La 10ème recommandation :

a pour objectif d'assurer la continuité du soutien lors du retour à la maison. Elle incite le service à travailler en réseau avec d'autres professionnels de santé (sages-femmes libérales, PMI, etc.) ainsi qu'avec des associations de soutien à l'allaitement ou à la parentalité. Le service en informe les parents et met toutes ces ressources à leur disposition.

       - Un nouveau critère va s'ajouter à la liste des recommandations :

il concerne l'accompagnement des mères pendant le travail de l'accouchement. Il est déjà mis en place dans de nombreux pays.

       - Les établissements doivent aussi respecter le Code de Commercialisation des substituts de lait maternel, élaboré par l'Organisation Mondiale de la Santé. L'OMS insiste sur le respect de ce code qui vise à :

- protéger l'allaitement maternel
- encadrer la commercialisation des substituts du lait maternel
- en assurer une utilisation correcte quand ils sont nécessaires ou bien souhaités par les parents.

En marge des pressions de l'industrie alimentaire infantile et dans l'intérêt des usagers, ce code s'attache à protéger les professionnels de santé des conflits d'intérêts.

 

Les 12 conditions pour devenir "Hôpital Amis des Bébés"
 

Les établissements de soins doivent respecter
les 12 recommandations suivantes

 

en rouge et italique, ce qui concerne les nouveau-nés prématurés ou malades         

          1.  Adopter une politique d'accueil et d'accompagnement des nouveau-nés et de leur famille formulée par écrit et systématiquement portée à la connaissance de tous les personnels soignants.        

          2.  Donner à tous les personnels soignants les compétences nécessaires pour mettre en œuvre cette politique.        

          3.  Informer toutes les femmes enceintes des avantages de l'allaitement au sein et de sa pratique.
Informer de manière spécifique les femmes enceintes présentant une menace d'accouchement prématuré.        

          4.  Placer le nouveau-né en peau à peau avec sa mère immédiatement après la naissance pendant au moins 1 heure et encourager celle-ci à reconnaître quand son bébé est prêt à téter, en proposant de l'aide si besoin.
Maintenir une proximité maximale entre la mère et le nouveau-né, quand leur état médical le permet. Ceci inclut la majorité des enfants nés dans un contexte de prématurité modérée, c'est-à-dire nés entre 34 et 37 semaines d'aménorrhée.        

          5.  Indiquer aux mères qui allaitent comment pratiquer l'allaitement au sein et comment entretenir la lactation si elles se trouvent séparées de leur enfant. Donner aux mères qui n'allaitent pas des informations adaptées sur l'alimentation de leur enfant.
Indiquer aux mères comment mettre en route et entretenir la lactation, alors que leur bébé ne peut pas téter et/ou qu'elles se trouvent séparées de lui.

          6.  Privilégier l'allaitement maternel exclusif en ne donnant aux nouveau-nés allaités aucun aliment ni aucune boisson autre que le lait maternel, sauf indication médicale. P
rivilégier le lait de la mère, donné cru chaque fois que possible, et privilégier le lait de lactarium si un complément est nécessaire.
        

          7.  Laisser le nouveau-né avec sa mère 24h sur 24.

Favoriser la proximité de la mère et du bébé, privilégier le contact peau à peau et le considérer comme un soin.        

          8.  Encourager l'alimentation à la demande de l'enfant.

Observer le comportement de l'enfant. Débuter les tétées au sein dès que l'enfant est stable (Pas de limitation liée au poids ou à l'âge gestationnel).     Réfléchir aux stratégies permettant de progresser vers l'alimentation autonome.        

          9.  Éviter l'utilisation des biberons et des sucettes (ou tétines) pour les enfants allaités.
Réserver l'usage des sucettes aux situations particulières (succion non nutritive...)        

          10.  Identifier les associations de soutien à l'allaitement maternel et autres soutiens adaptés, et leur adresser les mères dès leur sortie. Travailler en réseau.        

          11.  Protéger les familles des pressions commerciales en respectant le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel.        

          12.  Pendant le travail et l'accouchement, adopter des pratiques susceptibles de favoriser le lien mère – enfant et un bon démarrage de l'allaitement.

 

Source : site officiel de l'Initiative Hôpital Amis des Bébés en France http://amis-des-bebes.fr/

Top