Faire baisser la fièvre

Source : AFSSAPS - Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé
Mon enfant a de la fièvre : ce qu'il faut savoir sur les médicaments antipyrétiques   

1 - Qu'est-ce que la fièvre et quels en sont les risques ?
La fièvre est :

 - utile : c'est une réaction naturelle de l'organisme pour l'aider à lutter contre les infections ;

 - extrêmement fréquente : elle est présente lors de maladies banales des enfants, comme un rhume,une grippe, une rhinopharyngite etc. ;

 - sans gravité par elle-même : il est très rare qu'elle soit le seul signe d'une maladie grave ou qu'elle entraîne des complications*.
 
Dans la majorité des cas, elle disparaît sans même qu'il soit nécessaire de donner un médicament pour faire baisser la fièvre (médicament appelé antipyrétique).

En revanche, si la fièvre persiste plusieurs jours ou si des signes (enfant abattu, perte de réactivité...) indiquent qu'elle est mal supportée, l'appel à un médecin peut être justifié.

2 - Quand faut-il traiter la fièvre ?

 - On considère qu'un enfant a de la fièvre lorsque sa température dépasse 38 degrés (°C).

 - Généralement, ce n'est qu'au dessus de 38,5 degrés que l'on envisage un traitement.

 - Il n'est pas nécessaire de traiter systématiquement la fièvre, surtout si elle est bien supportée par l'enfant.

3 - Quelles sont les premières mesures à prendre en cas de fièvre ?

Avant de donner un médicament pour faire baisser la fièvre, il faut toujours :

 - enlever les couches superflues de vêtements (ou de couvertures) de sorte que la chaleur puisse s'évacuer plus facilement du corps de l'enfant ; il faut toutefois agir sans excès, en ne retirant pas tous
les vêtements au point de provoquer des frissons ;

 - faire boire, le plus souvent possible et plus que d'habitude, des boissons que l'enfant accepte facilement ;

 - donner le sein fréquement lorsque bébé est allaité ;

 - ne pas trop chauffer la chambre (environ 18-20°C).

Ces mesures sont simples et suffisantes dans bien des cas.
Elles doivent donc être suivies systématiquement,
car elles empêchent la température de trop augmenter.

 

4 - Quels sont les médicaments que l'on peut utiliser ?

Ce sont :

 - le paracétamol, qui est le plus couramment utilisé en France ;
 

 - l'ibuprofène et le kétoprofène (qui est délivré uniquement sur ordonnance) ; ils appartiennent tous deux à la classe des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) ;
 

 - l'aspirine (sous ses différentes formes et notamment l'acétylsalicylate de lysine), qui est également un AINS, mais qui, depuis quelques années, est moins utilisé chez l'enfant.

Chez l'enfant de moins de 3 mois

seuls le paracétamol et l'aspirine peuvent être utilisés.

 

La capacité à faire baisser la fièvre de ces différents médicaments (médicaments antipyrétiques) est pratiquement identique ;

Le choix de l'un ou de l'autre se fera donc surtout en fonction du terrain (maladie en cours, mauvais fonctionnement d'un organe etc.) et des mises en garde propres à chaque famille d'antipyrétiques (voir questions 6 et 7 plus bas dans la page).

 

5 - Ces médicaments présentent-ils des risques ?

Comme tout médicament, les médicaments pour faire baisser la fièvre(médicaments antipyrétiques) peuvent entraîner des effets indésirables :

 - le paracétamol peut essentiellement être toxique pour le foie, s'il est absorbé massivement (par exemple, si l'enfant avale le contenu entier d'un flacon ou plusieurs comprimés pour adulte) ou s'il est donné, pendant plusieurs jours, à des doses plus importantes que celles qui sont recommandées ;
 

 - les AINS peuvent, de façon exceptionnelle, être associés à :
- de graves infections cutanées (en cas de varicelle),
- des lésions de l'estomac et de l'œsophage,
- une atteinte des reins,
- des hémorragies,
- de graves réactions d'intolérance (entraînant, par exemple, des lésions généralisées de la peau) ;
 

 - l'aspirine peut, également de façon exceptionnelle :
- provoquer les mêmes effets indésirables que les autres AINS,
- être responsable d'une atteinte très grave du foie et du cerveau, si l'enfant est infecté, dans le même temps, par un virus (grippe, varicelle).

6 - Comment faut-il les utiliser ?

 - Vous devez respecter les doses et le délai entre les prises(généralement toutes les 6 heures, soit quatre prises par jour), qui vous ont été indiqués par votre médecin ou votre pharmacien. Ce traitement est à poursuivre, sans modification, tant que dure l'inconfort dû à la fièvre.
 
 - Vous ne devez donner qu'un seul médicament pour faire baisser la fièvre (médicament antipyrétique), sauf avis contraire de votre médecin.
 

7 - Dans quelles situations est-il préférable de ne pas les utiliser ? 

Il faut éviter d'utiliser :

 - les AINS ou l'aspirine, si l'enfant a une maladie du foie, des reins ou s'il est déshydraté (par exemple, s'il a eu des diarrhées ou des vomissements importants) ;
 
 - les AINS, si l'on pense que l'enfant peut être atteint de varicelle ;
 
 - l'aspirine, si l'on pense que l'enfant a la varicelle ou une maladie d'allure grippale.

Comme de nombreux médicaments, les médicaments pour faire baisser la fièvre (médicaments antipyrétiques) peuvent entraîner des réactions de type allergique ; elles sont exceptionnelles. Cependant, si l'enfant a déjà présenté une réaction d'intolérance (éruption cutanée, crise d'asthme, choc...) après avoir pris l'un des quatre antipyrétiques ci-dessus, il ne faut pas lui donner, de nouveau, un médicament du même type (attention, une réaction d'intolérance survenue avec l'aspirine a de très fortes chances de survenir aussi avec un autre AINS et vice-versa).

Top