Ce qu'il ne faut pas faire

Comme beaucoup de monde,
les femmes enceintes elles aussi, 
recourent à tord à l'automédication.

Elles mettent ainsi, sans le savoir, leur bébé en danger.

Les dangers de l'automédication pendant la grossesse

Source Médicaments grossesse et allaitement - Service de pharmacologie clinique du CHU de Toulouse

Les médicaments d'usage courant et souvent disponibles dans la pharmacie familiale ont des effets tératogènes* connus ou sont toxiques pour le fœtus.

Il est donc préférable de consulter votre médecin avant de prendre un médicament et  de lui signaler les éventuels médicaments que vous auriez absorbés sans son avis.

L'aspirine et tous les autres A.I.N.S.* sont dangereux pour votre enfant.
Ils sont formellement contre-indiqués à partir du sixième mois de grossesse.
Les spécialités contenant de l'aspirine sont très nombreuses. Le nom « aspirine » ou « acide acétylsalicylique » est indiqué dans la composition : ASPIRINE UPSA®, ASPRO®, ALKA-SELTZER®, ACTRON®, ASPEGIC® etc....

L'ibuprofène est l'A.I.N.S. le plus utilisé :
UPFEN®, NUREFLEX®, NUROFEN®, ADVIL® etc ...

Attention aux spécialités homéopathiques contenant de l'aspirine (le CEPHYL® par exemple)

Attention également aux médicaments contenant des AINS appliqués sur la peau pouvant aussi présenter des risques.

Homéopathie, oui mais :

Les médicaments homéopathiques constituent une alternative intéressante pour les "petites pathologies " (allergie peu invalidante, toux, insomnie...) MAIS ne pas proposer de teintures mères ou de dilution 1DH.
Attention aux spécialités qui contiennent à la fois de l’homéopathie et de l’allopathie (aspirine strictement contre-indiquée à partir du 6ème mois de grossesse : le CEPHYL® par exemple).

Ne prenez pas de médicaments pendant votre grossesse sans avoir pris conseil auprès
de votre médecin, pharmacien ou sage-femme.

Les dangers de l'achat de médicaments sur Internet

Source Vente de médicaments sur Internet - Afssaps 

L'achat de médicaments sur Internet expose à de nombreux risques pour la santé et peut favoriser le mauvais usage des médicaments. En conséquence, l'Afssaps déconseille vivement ce mode d'achat car seul le circuit pharmaceutique offre les garanties nécessaires de sécurité et de fiabilité, notamment parce-qu'il est régulièrement contrôlé par les autorités sanitaires. 

L'Afssaps procède depuis fin 2009, à des achats de produits de santé sur Internet pour en évaluer la qualité et signaler des sites illicites aux cyberpoliciers et cyberdouaniers.L'analyse en laboratoire de ces produits a permis de mettre en évidence des non conformités majeures qui peuvent mettre en danger la santé des patients.

Top