SAF - Le syndrome d'alcoolisme foetal

le syndrome d'alcoolisme foetal - SAF
représente la 3eme cause de retard mental congénital.
Il est à l'origine d'un tiers des naissances prématurées...

Source : extrait du site Ortho Saf

Définition du syndrome d'alcoolisme foetal

Le SAF Se définit par :

  • une exposition prénatale à l'alcool.
  • un retard de croissance pré et/ou postnatal au niveau du poids, de la taille, du périmètre crânien.
  • une dysmorphie faciale caractérisée par des fentes palpébrales étroites, un étage moyen de la face plat, un philtrum (sillon entre la lèvre supérieure et le nez) lisse et bombé, une lèvre rouge supérieure fine.
  • une atteinte du système nerveux central avec la présence d'un petit périmètre crânien, d'anomalies cérébrales (microcéphalie, anomalies structurelles), d'une déficience mentale, d'anomalies neurologiques plus ou moins sévères comme des troubles de la motricité fine, de la coordination oculomotrice, une surdité centrale... On constate aussi un ensemble de problèmes comportementaux et cognitifs tels que des troubles d'apprentissage, de la mémoire, d'attention, de raisonnement et de jugement avec hyperactivité...
  • une consommation excessive d'alcool par la mère avérée, consommation chronique ou aigue (plus de 3 verres à l'occasion).
    Certains diagnostics sont rendus difficiles lorsque manque l'information de la consommation d'alcool par la mère (déni, enfants adoptés).


Source : Extrait du site de la Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie 

Effet de l'alcool sur le foetus

Les effets de l'alcool sur le fœtus sont nombreux. Dès lors, une consommation quotidienne d'alcool, même très faible, ou des ivresses épisodiques pendant la grossesse sont susceptibles d'entraîner des complications durant la grossesse (retard de croissance du fœtus, accouchement prématuré) ainsi que des troubles psychiques ou du comportement chez l'enfant exposé, tels que les troubles d'apprentissages, de la mémorisation, de l'abstraction, de l'attention... Le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) constitue l'atteinte la plus grave de l'exposition prénatale à l'alcool. Il se manifeste notamment par :

  • des anomalies faciales ;
  • des retards de croissance ;
  • une malformation de la boîte crânienne et de l'encéphale ainsi que des troubles nerveux ;
  • des dommages du système nerveux central qui peuvent se traduire par un retard du développement, des déficits intellectuels et des troubles de l'apprentissage, une hyperactivité, des troubles de l'attention et/ou de la mémoire, une incapacité à contrôler sa colère, des difficultés à résoudre des problèmes.
Top