Alcool : bébé boit aussi

L'alcoolisation fœtale est la première cause non génétique de handicap mental chez l'enfant.

Tout ce que vous buvez pendant la grossesse,
votre enfant le boit aussi

Source : Campagne d'information du ministère de la santé, de l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé, l'Assurance maladie et la Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie

 

L’alcool agit sur l’embryon et le fœtus,

notamment sur son système nerveux et son cerveau.
L’alcool passe du sang maternel vers le sang du fœtus,
au travers du placenta.

Lorsqu’une femme enceinte boit un verre,
il y a donc rapidement autant d’alcool
dans le sang de son bébé que dans le sien,

voire même davantage compte tenu du poids du fœtus
et du fait que son foie n’est pas
assez fonctionnel pour l’éliminer correctement.
Les effets de l’alcool sur le système nerveux central
du fœtus peuvent être très néfastes.

Lire le dossier de presse du 11 sept 2006


Combattre les idées reçues


certaines idées reçues perdurent :

  • la bière pendant l'allaitement
  • ou le verre de vin occasionnel pendant la grossesse

sont jugés conseillés par respectivement 24,9 % et 30,8 % des personnes interrogées.
Ces idées sont certes minoritaires, mais elles n'ont pas perdu de terrain depuis 2004.

Enfin, seuls 55,2 % des enquêtés estiment, à raison, qu'un verre de bière ou de vin est tout aussi dangereux qu'un verre d'alcool fort (s'agissant de verres standard).
Ce résultat ne présente pas d'évolution significative par
rapport à celui de 2004 (51,3 %).

L'idée que les boissons fermentées seraient moins dangereuses que les alcools distillés semble être davantage le fait des générations les plus âgées.

Top